Giliane Bussy, Comédienne

La Petite Bougie est une compagnie de Théâtre. Elle a notamment produit « les 4 contes du monde » et « Raconte-moi un dessin » et

« La Princesse aux petits pets, à la recherche du bonheur »  .


Elle est présidée par Pierre-Alain Besençon (ancien responsable de la formation continue à la HEP), et le comité est constitué de Pauline Rumpf (journaliste) et de Genevière Tschopp (Professeure associée HEP, intervenante en formation de Bachelor primaire). 

Pour en savoir plus, venez visiter son site internet en cliquant ici !

Giliane Bussy raconte avec l’aide indispensable des petits et grands spectateurs, des contes d’ici et d’ailleurs. 

Divers univers, divers personnages et diverses cultures s’entremêlent autour d’un moment de poésie.

 

Des contes pour s’émouvoir, s’enrichir, s’élever et s’aimer. 

Les contes originaires de différents pays sensibilisent les enfants aux diverses cultures et influences que le monde nous offre. 

Les contes d’Afrique n’auront certainement pas la même résonnance que ceux d’Amérique du Nord. Et qu’en est-il des contes surgissant du Japon ? 

 

Que ce soit à travers des histoires de princesses, de création du monde, de rêve prémonitoire, d’aventure de personnages hors du commun, ou au contraire très ordinaire, Giliane vous fera voyager au pays des merveilles ! 

 

Son arme secrète ? Les spectateurs ! Ils l’aideront à créer des ambiances sonores, à concevoir la suite de l’histoire et même à interpréter des personnages. 

 

Chaque représentation se termine par un conte suisse, différent à chaque fois puisque ce sont les spectateurs qui l’inventent en direct ! 

Giliane Bussy improvise des contes à l’aide de l’imagination des petits et grands spectateurs.

Amélie Buri illustre ces contes en direct.

Un spectacle haut en couleur, prêt à surprendre les spectateurs ainsi que la comédienne et l’illustratrice !

 

Ce spectacle improvisé stimule l’imagination des spectateurs. Au commencement, les enfants remplissent « la banque à imaginaire » : Ils vont proposer tour à tour des personnages, des lieux et des objets. Amélie Buri dessine les propositions des spectateurs.

Puis Giliane Bussy raconte un conte, tantôt en demandant aux spectateurs d’inventer la suite de l’histoire, tantôt en tirant dans la « banque à imaginaire ». Durant cette période, Amélie Buri construit l’affiche du conte qu’elle dévoilera une fois le conte fini.

Des contes uniques pour des spectacles uniques.

Au rythme de ses pets incontrôlables, la Princesse part à la recherche d’un prince parfait...

Ce texte moderne envoie valser les représentations de la belle princesse et du prince charmant parfait. Il questionne les enfants sur leurs conceptions de la beauté, de la perfection, de la relation amoureuse et du bonheur. Et il les invite à s’accepter tels qu’ils sont et à regarder leurs camarades sans les juger. Prenant tous les clichés à rebrousse-poil, ce spectacle inverse les rôles habituels : c’est en effet la prin- cesse qui part à la conquête de son prince charmant.

Pour que cette histoire puisse être accueillie par les enfants, le jeu des comédiens est soutenu par une musique féérique et des images poétiques. Une harmonie parfaite à travers ces mondes imparfaits. La princesse parviendra-t-elle à rencontrer son prince parfait, malgré ses exigences démesurées, ses caprices et son impatience ?

« Au pays de Perfectie régnait une princesse qui rêvait d’être parfaite. Elle était belle, elle avait des longs cheveux, elle était sage. En bref, autant vous dire qu’elle était parfaite. Mais vous devez savoir que notre petite princesse parfaite se sentait aussi seule et elle n’était pas heureuse. Tout cela parce que, comble du malheur,la princesse souffrait d’un mal très handicapant... La petite princesse parfaite pétait ! »